Avant La Traversée, il existait peu de livres accessibles aux adultes éloignés de la lecture.
Les livres sont-ils réservés à certains?
Et s'ils pouvaient s'adresser au plus grand nombre?
C’est sur une demande d’apprenants en formation d’alphabétisation qu’est née l’envie de créer cette collection inédite…

Besoin d'évasion

« C’est vrai qu’on veut sortir un peu des livres d’enfants. On veut aussi avoir des livres un peu adultes. Dans La Traversée, on s’est retrouvé un peu.»
Marie-Thérèse Willame, apprenante à Lire et Écrire Luxembourg

«Une histoire qu’on peut vite comprendre. Un livre qui nous fait comprendre ce qu’on lit. Il y a les autres qui sont compliqués. On ne comprend pas les mots. On ne comprend pas le sens, parce qu'on est débutant.»
Véronique Messi, apprenante à Lire et Écrire Luxembourg

1

Rencontre entre l’auteur et les apprenants

Cette rencontre est une étape essentielle du processus : elle permet à l’auteur de se familiariser avec le rapport au livre, à la lecture des apprenants en formation d'alphabétisation. Elle offre aux apprenants l’opportunité d’être écoutés, d’exprimer leurs avis, leurs envies. Au travers des échanges, elle invite à la reconnaissance de l’autre, de sa culture, des cultures, au-delà des représentations.

2

Phase d’écriture enrichie par des rencontres avec les apprenants

L’auteur est invité à écrire un roman court, de maximum 80000 signes. Il a, à sa disposition, un guide d’accompagnement à l’écriture. Réalisé avec des apprenants en formation d’alphabétisation, il propose des balises indiquant ce qui freine et ce qui facilite la lecture.

Pendant la phase d’écriture, l’auteur a l’occasion d'échanger avec un groupe d'apprenants dans le cadre de nouvelles rencontres.

3

Retour des apprenants sur la première version du roman

Une fois le "point final" posé, de nombreux apprenants se lancent dans la lecture critique de la première version du roman. Les séances de lecture peuvent être collectives (des apprenants en groupe accompagnés par les formateurs) ou individuelles (des apprenants seuls qui font un retour vers un formateur). Tous les retours sont ensuite analysés, compilés et remis à l’auteur afin de l'accompagner dans son écriture vers une plus grande accessibilité.

4

Nouvelle phase d’écriture avec prise en compte des critiques des apprentants

L’auteur se remet à la tâche pour se rapprocher au plus près des attentes et compétences des apprenants. Il est invité, dans un jeu d’équilibre, à prendre en compte les différentes critiques tout en veillant à préserver la richesse de son roman.

5

Édition du livre

Vient ensuite la phase d’édition. Une attention toute particulière a été portée sur la forme du livre afin que celui-ci soit le plus accessible possible pour les adultes éloignés de la lecture. Un temps de travail, avec des apprenants, a été consacré à identifier les types de polices et de mise en pages qui ne constituent pas un frein à la lecture mais qui, au contraire, la facilitent.

« Quand j’ai commencé, je n’ai plus su m’arrêter.
L’histoire était vraiment entrainante. »

Edith Noël, apprenante à Lire et Écrire Luxembourg

« Il y a une sorte de crédibilité qui revient.
Le fait de se dire : « J’ai achevé un livre. Une œuvre, qui a été
tirée à mille exemplaires." C’était une vraie fierté pour les apprenants. »

Amandine Fairon, auteure

« On s’est mis dans le livre. On s’est plongé dedans.
C’est vrai qu’au début, c’est un peu bizarre.
Mais on veut arriver jusqu’à la fin du livre. Et ça, ça nous a plu.
On s’est senti vraiment quelqu’un. »

Marie-Thérèse apprenante à Lire et Écrire Luxembourg

Se sentir vraiment quelqu’un…

Pousser la porte de la formation parce qu’on a des difficultés en lecture, en écriture.
Avoir envie de se débrouiller seul, comprendre un courrier, aider ses enfants.
Apprendre ensemble, à lire, écrire, débattre, analyser, calculer, comprendre, communiquer…
Participer, un jour, au projet La Traversée : accueillir un auteur, partager, échanger.
Se découvrir expert, à l’occasion d’une rencontre, être entendu, reconnu.
Se lancer, en groupe, dans la lecture critique d’un roman. De la première à la dernière page.
Pouvoir faire entendre son point de vue, dire ce qu’on a aimé, quelles ont été nos difficultés.
Se sentir fier, une fois le livre imprimé.
Changer de regard, sur soi, sur les autres. Et sur le regard des autres.
Oser sortir, s’ouvrir, aller vers les autres, participer à des projets locaux.
Lire avec ses enfants, passer son permis de conduire, postuler à un emploi.
Lire pour soi. Pour le plaisir.
Se sentir vraiment quelqu’un…

Envolée vers des mondes imaginaires

La Traversée est une collection de romans courts rédigés dans une écriture fluide et belle. Des histoires d’amour, de rencontres, de peur, de crime, de guerre. Des mots forts, des mots vrais, des mots de tous les jours. Des moments d’émotions. Et, page après page, de la confiance, de la sécurité, de la curiosité et du plaisir. Le plaisir de Lire.

« Sans dire un mot » de Xavier Deutsh
Voix: Tom Salbeth
Musique: Plastic Statue - The Blue Forest Theatre - Angry Darts

Accompagner La Traversée

Ils font vivre la collection…

… et l’utilisent comme outil

Monique
Apprenante à Lire et Écrire Namur

Marie-Julie Lebon
Formatrice à Lire et Écrire Namur

Vincent Massin
Animateur à la bibliothèque d'Arlon

Zineb Hamidi
Responsable Français Langue Étrangère au Centre social du Béguinage Bruxelles

Où trouver les romans?

En Belgique
Dans toutes les bonnes librairies
Dans les bibliothèques de la Fédération Wallonie Bruxelles
En ligne
Au Centre Doc du Collectif Alpha
Sur le site Internet des éditions Weyrich
Et, dès que possible, au-delà des frontières!

Nous contacter

Lire et Écrire Luxembourg ASBL
Rue du village 1 A/B - 6860 Libramont (Belgique)
061/414492 - www.lire-et-ecrire.be/luxembourg
latraversee@lire-et-ecrire.be

La Traversée, une initiative de l’ASBL Lire et Écrire Luxembourg, en collaboration avec les éditions Weyrich et avec le soutien de la Province du Luxembourg et de la Fédération Wallonie-Bruxelles